Bienvenue sur le site
de la ville d'Yzeure

Bienvenue sur le site

Bienvenue sur le site
de la ville d'Yzeure

Bienvenue sur le site

Souhaitée par la ville d'Yzeure, la Zac Sainte-Catherine concerne environ 20 ha, propriété du Centre hospitalier Moulins-Yzeure. Son aménagement est prévu sur une quinzaine d'année. Son contexte paysager est favorable à la diversité d'habitat et à la mixité sociale. Ce projet permettra de maintenir la population de la ville et d'accueillir de nouveaux habitants.

Mise à disposition du public de l’étude d’impact et de l’avis de l’autorité environnementale

L'étude d'impact partie 1  partie 2  partie 3

l'avis

Avis de la DREAL

La Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL), autorité environnementale de l'Etat compétente en matière d'environnement a donné son avis sur le dossier présentant le projet et comprenant l'étude d'impact.

l'avis

450 logements sur 20 hectares

Les évolutions prévues pour l’urbanisme yzeurien, à la suite de l’adoption d’un PLU en février 2013, débouchent aujourd’hui sur un ambitieux projet à l’horizon 2030 sur la zone d’aménagement concerté du quartier Sainte-Catherine. La conjonction de deux volontés, la Ville et le Centre hospitalier de Moulins-Yzeure, désireux de réorganiser son patrimoine foncier dans le cadre de son projet « l’hôpital de demain », a abouti à une délibération en décembre 2015 qui décidait du projet de Zac. Vingt hectares environ, actuellement propriété du Centre hospitalier de Moulins-Yzeure, devraient ainsi être urbanisés dans les années à venir. Proche du centre de l’agglomération, de la zone commerciale Nord, cette réalisation représentera un nouveau pôle dynamique avec l’implantation de services de proximité, d’équipements partagés (écoles, transports urbains)… Cette phase majeure du développement de la ville d'Yzeure s'insère dans les orientations communautaires et participe à un équilibrage harmonieux du développement urbain. Fortement axée sur le développement durable, la Zac voulue par Yzeure se tournera vers un habitat vertueux en matière de consommation énergétique, et privilégiera la qualité de vie, la mixité sociale, et la qualité de l'environnement.

Le projet fait l'objet de phases de concertation avec la population et les différents acteurs. La Ville a lancé les premières études en 2015, dans la perspective d'une première tranche en 2016. La concertation s’est déroulée du 7 décembre 2015 au 29 janvier 2016 et a fait l’objet de deux réunions publiques. L'étude est en cours, les premiers travaux pourraient débuter en 2018. Le Conseil municipal du 12 février 2016 a tiré le bilan de la concertation avec la population.

projet détaillé